Traversée de la Vallée Verte | Chambon-sur-Lac (63)

Pendant qu’une partie de l’équipe de Shortcuts partait en direction de Luchon pour participer au Luchon Aneto Trail, une autre se dirige vers le Massif Central pour la troisième édition de « La Traversée de la Vallée Verte ».

Pour les traileurs parisiens que nous sommes, une sortie en montagne, même moyenne montagne est toujours source d’excitation ! Après avoir mangé et re-mangé tous les sentiers de Vincennes, du Parc de Saint-Cloud, les célèbres marches de Montmartre, les bords de Seine et fait 137 fois le tour des Buttes Chaumont tout cet hiver, cette escapade auvergnate fait figure de récompense…

4 courses au programme de ce trail au départ de Chambon des Neiges, au pied du Sancy et autour du Lac de Chambon :

– 12 kilomètres et 424m D+

– 24 kilomètres et 835m D+

– 40 kilomètres et 1273m D+

– Course enfant

Pour notre part, on s’élancera sur la 40km et ses 1273 m de dénivelé +.

 

Profil de la course :

source : visugpx

Le parcours semble sympa, relativement roulant avec malgré tout une accumulation de « montées-descentes » qui peuvent casser les gambettes.  Le plan d’entraînement « apéro » ayant été particulièrement bien suivi par l’équipe en juin, l’objectif est donc fixé : réussir à garder le sourire jusqu’à la ligne d’arrivée !!

Départ prévu ce dimanche 09 Juillet à 7h30. Les prévisions météo sont bonnes (pluie annoncée pour 13h), température idéale (15 à 22°), le matos est prêt et les sourires se font de plus en plus grands. La bonne humeur règne sur la ligne de départ où quelques 97 traileurs s’apprêtent à découvrir cette fameuse « vallée verte ».

Le peloton s’élance et s’élance vite sur une première descente très rapide et caillouteuse. On se laisse porter, on délie les jambes et on cherche son rythme avant une montée très sèche dans les bois avant le 1er ravito (km 5).

On enchaîne sur une partie des plus agréables avec une descente très technique sur un single dans les bois. Malgré quelques problèmes gastriques (arrêt après seulement 31 min de course ! ☺), les sensations ne sont pas si mauvaises et le faux plat descendant avant l’arrivée sur les sentiers du bord du lac Chambon ne font que confirmer un début de course agréable.

Les km s’enchaînent à un rythme relativement élevé jusqu’au village de Murol et sa vue sur le château. Le 2ème ravito nous donne toujours plus le sourire. Au choix : saucisson, fromage, tarte maison…

On repart direction Saint-Nectaire avec une partie très roulante (chemins-routes) et la traversée de plusieurs petits hameaux. Les panneaux « vente de Saint-Nectaire » disséminés un peu partout nous perturbent quelque peu! Nous résistons à la tentation de nous arrêter faire quelques emplettes et profitons des beaux points de vue sur les volcans d’Auvergne offerts sur cette partie du parcours. On apprécie !

Nous arrivons alors à Saint-Nectaire où son marché sur la place de l’église nous attend. Décidément, les organisateurs cherchent vraiment à nous déconcentrer ! Non sans peine, nous fermons une nouvelle fois les yeux et traçons la route.

La course commence vraiment. Les 20 prochains et derniers km s’annoncent plus ardus, à commencer par cette montée au site troglodyte. Nous grimpons à notre rythme, tranquillement. La course n’est pas finie, on en garde sous le pied pour plus tard.  Une fois là-haut, la vue y est magnifique. Bien que légèrement plus crispés, les sourires tiennent toujours.

On enchaine sur une belle descente puis sur une partie plus roulante pour rejoindre Murol et son château. C’est avec plaisir que nous découvrons l’intérieur de ce monument du XI siècle qui surplombe, du haut de ses 1000m d’altitude, le village et la vallée. C’est également avec plaisir que nous y croisons et retrouvons au ravito préparé dans l’enceinte, les camarades partis sur la « 24km ». Une nouvelle fois nous sommes accueillis comme « des rois » par ces bénévoles toujours plus sympathiques.

Le parcours se corse. Une belle côte nous attend dès la sortie du château. Et on enchaine avec  de multiples bosses agrémentées de quelques franchissements de clôtures pour rejoindre la Dent du Marais. Ça commence à tirer sévère sur les organismes. Les foulées se font moins légères, les montées le plus souvent en « marche rapide » voir « marche tout court ». Pire, les premières crampes arrivent pour mon pourtant si robuste compagnon. Il reste 11 km à parcourir avant un repos bien mérité. On finira ensemble coûte que coûte.

La vue proposée au niveau de la Dent du Marais (certainement la plus belle du parcours) nous requinque un peu. Un passage plus roulant sur un plateau nous permet de repartir en petite foulée, malgré les attaques de crampes à répétition pour l’ami Jérôme. On profite de la dernière descente du parcours pour admirer le Château de Murol et le Lac. Nous nous dirigeons enfin, accompagnés d’une rafraîchissante et agréable petite pluie fine, vers un dernier ravitaillement plus que bienvenu (36ème km).

Une dernière difficulté s’élève devant nous avant de rallier l’arrivée : 4 km de montée et faux plats,  « mi route – mi-chemin ». Les crampes quittent peu à peu l’ami sur cette dernière portion et la foulée se fait plus souple. C’est donc ensemble et avec le sourire, que nous finissons cette Traversée de la Vallée Verte en 4h07min 38s.

Et en guise de récompense : Un beau ravito toujours composé de produits locaux ! Et cette fois nous prenons le temps de découvrir (dévorer) les spécialités du coin…

Ce qu’on a aimé :

Un balisage au poil ! Un grand grand bravo !

Les points de vue sur les volcans et la vallée

Un grand nombre de ravitos (5 sur 40 km) qui plus est on ne peut plus agréables : tartes et gâteaux maisons, saint-nectaire, saucisson du pays… à côtés d’aliments plus classiques

L’ambiance très familiale de la course (bravo aux nombreux bénévoles et à Julien Martin pour l’accueil !)

Le prix : 20 euros le 40km. Très raisonnable

Ce qu’on regrettera :

Encore un tout petit peu moins de route (Environ 10% du parcours ?) serait le bienvenu

Le peu de toilettes proposés au départ

 

Résultats

 

Homme :

1 – COLOMBET Jonathan (SE) 03:15:24 (BEAUMONT ATHLETIQUE CLUB)

2 – LAUMOND Éric (M1) 03:20:47 (BEAUMONT ATHLETIQUE CLUB)

3 – HAUTIER David (SE) 03:32:07 (TEAM RUN FOREZ)

Femme :

1 – PICARD Laëtitia (SE) 04:36:32 (CEYRAT EVADEZ-VOUS)

2 – CHAUVEAU Stéphanie (M1) 04:46:38

3 – BRUHAT Sophie (M2) 04:50:19 (RC VICHY)

 


INTERVIEW JONATHAN COLOMBET

Salut Jonathan ! Bravo pour ta course. Raconte-nous comment ça s’est passé. Il y a eu une vraie petite bataille devant non ?

Ah oui une belle petite bataille !!!! On est parti à 4. Deux sont partis devant sur la première descente qui était finalement la descente la plus technique de tout le parcours. J’étais derrière avec Eric, on les avait en visu. Puis à la première bosse j’ai accéléré pour prendre la tête. Eric est resté à mon contact pendant 15 bornes environ. 15 bornes de descentes, en tout cas de parcours très roulant. Il m’a vraiment poussé !! Ce qui a nous amenés à faire les 20 premiers kilomètres à 14km/h de moyenne.

Il s’en suivait 20 km qui étaient un petit peu plus solides en montant sur le château de Murol, de Saint-Nectaire à Murol, puis le retour sur les Monneaux. 20 km ma foi forts sympathiques, mais beaucoup plus durs ! On y a été au courage. Je sentais qu’Eric était derrière. Donc il a fallu que j’accélère, la pression était toujours là. Il n’y a jamais eu de relâche sur ces 40km, ce qui a fait bien descendre les chronos (3h15m24s) et a donné une bonne moyenne. Il a fallu s’employer jusqu’à l’arrivée. Eric a vraiment fait une belle course et m’a obligé à être à la rupture en permanence. Une très belle course.

Ton avis sur le parcours ?

Le parcours était super bien balisé. Je félicite les organisateurs d’avoir aussi bien balisé, non seulement avec de la rubalise mais également avec des panneaux sur lesquels était écrit « Trail de la Vallée Verte » avec des  flèches à chaque intersection. Et ça, c’est appréciable. Là on ne pouvait vraiment pas se tromper. Sans parler des bénévoles « signaleurs » présents partout qui nous applaudissaient, nous encourageaient. C’était vraiment sympa !

Et puis 5 ravitaillements sur 40 bornes… bravo. Car 5 ravitaillements, il faut du monde, c’est une vraie organisation. Pour les coureurs c’est super. Donc merci aux bénévoles d’avoir tenu ces stands.

Ton programme pour les prochains mois ?

Là je vais me reposer un petit peu ! Il y a 15 jours, j’ai gagné le trail de l’Aubrac, l’Aubrac Circus, la 56 bornes. Donc j’enchaîne aujourd’hui, 15 jours après, avec un 40km… ça commence à peser un petit peu ! Mais bon je ferais peut être à la fin du mois le trail de Rochefort Montagne (Le Marathon des 2 Lacs) qui fait aussi 40km… si j’ai bien récupéré. Après on va se reposer pour éventuellement partir sur les Templiers. Soit la grande course, soit l’Endurance Trail. On verra…

Merci à toi ! Et bon repos !


INTERVIEW LAËTITIA PICARD

Salut Laëtita, peux-tu nous raconter ta course ?

Au début, j’étais bien sur les 20 premiers km. Le profil était relativement descendant ce qui permet de bien se mettre en jambes et de s’échauffer. Les 20 derniers ont été plus compliqués pour moi de par mon manque de préparation. Ma poursuivante est restée longtemps à une ou deux minutes derrière moi. Elle a semble-t-il eu un petit coup de coup de mou sur la deuxième partie du parcours. Je savais alors que j’avais à peu près 10min d’avance, donc j’ai géré plus tranquillement la fin.

Ton avis sur cette course, le parcours, l’orga ?

Très beau parcours, très très bien balisé avec beaucoup de bénévoles ce qui est super plaisant. Ils sont tous supers agréables avec de grands sourires pour vous accueillir. J’étais également surprise du nombre de ravitos. 5 sur un 40km c’est beaucoup. Je m’attendais à ce qu’on soit presque en semi-autonomie donc c’était une bonne surprise. Quant au parcours, en tant que clermontoise je connais bien. C’est vraiment un très beau parcours avec tous ces points de vue. Les bénévoles ont super bien bossé !

Tes projets pour ces prochains mois :

Ce sera plutôt après les vacances avec certainement le Trail du Sancy à la rentrée.

Merci Laëtitia !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *